Enquête du G8, Lunardi se justifie – « Je connais Balducci, il n’y a rien d’irrégulier »

1 Mai

ROME – « Maintenant on essaie d’impliquer des gens qui n’y sont pour rien. Ce sont des choses qui arrivent, en Italie ». Ainsi l’ex-ministre des infrastructures, Pietro Lunardi, se défend de l’accusation d’être impliqué, d’après un témoignage donné aux enquêteurs et rapporté par Repubblica, par l’ex-factotum de Balducci, dans l’enquête sur les adjudications de la Protection civile. Dans ses communications avec l’Ansa, Lunardi reconnaît ses contacts avec les hommes clé de l’enquête, Angelo Balducci – alors inspecteur des œuvres publiques de Rome, ensuite président du Conseil supérieur des travaux publics – et le constructeur immobilier Diego Anemone, mais l’ex-ministre repousse toute accusation d’abus. « Mes rapports ont tous été conformes aux règles – dit-il – je peux le démontrer à n’importe quel moment. Je suis prêt à être entendu par les magistrats ». Même à propos de certains travaux qu’Anemone fit dans une propriété apartenant à Lunardi à la campagne, à Parme, « tout est régulier – poursuit Lunardi – j’ai les pièces qui le démontrent ». Tout comme pour l’achat d’un immeuble appartenant à Propaganda Fide, à Rome. « J’ai toutes mes pièces en règle », confirme l’ex-ministre, qui nie connaître le citoyen tunisien, factotum de Balducci, Laid Ben Faith Hidri, et se dit prêt à porter plainte contre les journaux qui auraient fait des suppositions.

Repubblica, le 1er mai 2010. Traduit par Extraduzione.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s