Fede à l’attaque de Saviano. « Ça suffit, il n’est pas un héros »

14 Mai

Le directeur du Tg4 pendant le JT : « Il est superprotégé, on n’en peut plus. On lui a même offert la citoyenneté honoraire. De quoi donc ? ». Le mouvement Valigia blu lance une chaîne d’emails : « Nous protestons auprès de Mediaset, Ordine et Federazione della Stampa »

ROME – Ça suffit avec Roberto Saviano, on n’en peut plus. Ce n’est pas lui qui a découvert la Camorra, ce n’est pas lui qui l’a dénoncée, il y a des magistrats qui sont morts alors que lui, il est superprotégé. Qu’avait-il à voir, Saviano, dans un programme sur la polémique Bondi-Guzzanti, cela n’est pas très clair. Toujours est-il que, pendant l’édition du Tg4 de dimanche le 9 mai, Emilio Fede est rapidement passé d’une info à l’autre, ou pour mieux dire d’une info à une tirade contre l’écrivain de Gomorra, coupable, selon Fede, d’un excès de bruits et de visibilité par rapports à ses mérites.

Ce jugement du directeur et conducteur du Tg4 fait suite, moins d’un mois après, aux mots prononcés par Silvio Berlusconi pendant une conférence de presse, au cours de laquelle il avait dit que « la mafia est plutôt connue que puissante » à cause aussi des films et des fictions qui en ont parlé, tels « les séries de La Piovra, la littérature, Gomorra et tout le reste ».

Fede introduit sa tirade en disant que « il y a quelques polémiques », l’une « concernant ce film de Sabina Guzzanti », ensuite il change immédiatement de sujet et il poursuit ainsi : « il y en a eu ces jours-ci au sujet de Roberto Saviano aussi, désormais c’est toujours lui, la Camorra… Tout cela est très bien – dit ce journaliste – mais ce n’est pas lui qui a découvert la Camorra, il n’est pas tout seul à la dénoncer, il y a des réalisateurs faisant autorité, il y a des magistrats qui l’ont combattue et qui sont morts, et c’est à juste titre qu’on le protège tout le temps mais, comment dire, on n’en peut plus d’entendre que le héros, c’est lui, quelqu’un lui a même offert la citoyenneté honoraire, on ne comprend pas de quoi ».

Fede enchaîne en disant que Saviano « a écrit des livres contre la Camorra, mais beaucoup d’autres gens l’ont fait, sans faire tant de bruit, sans faire la une, sans casser les… Désolé, j’entendais : sans déranger les réflexions des gens qui, eux, ont tout compris. Un pays comme le nôtre est contre la criminalité organisée ».

La performance de Fede a provoqué la révolte du Net. Des centaines de blogs en parlent déjà. Le mouvement Valigia blu fait part de son indignation profonde pour l’éditorial du directeur de Rete 4 et invite tous les citoyens à envoyer un mail à Mediaset, à la Fédération de la presse et à l’Ordre des journalistes.
Pour le porte-parole de l’Italia dei Valori, Leoluca Orlando, l’attaque de Fede « est d’une gravité inouïe ». Tout autant que les menaces de mort à cet écrivain. « Fede devrait savoir – a dit Orlando – que Saviano a été menacé pour son courage. Fede devrait savoir qu’il mène une existence blindée et qu’il n’a plus de vie personnelle. Il est grave que cette attaque vienne de quelqu’un qui, étant journaliste, devrait avoir du respect pour la liberté d’informer ou de dénoncer ». Même le président national des Verts, Angelo Bonelli, se porte à la défense de cet écrivain, en affirmant que « Saviano est un exemple de la manière dont on peut se rebeller et combattre la mafia et la criminalité organisée, et il devrait être un patrimoine commun de toutes les forces politiques du Pays. Mais évidemment, pour le centre-droit il n’en est pas ainsi ».

Repubblica, le 10 mai 2010. Traduit par Extraduzione.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s