Un petit aperçu de l’opinion qu’à Il Giornale sur les propos de Santoro

21 Mai

Santoro donne l’ultimatum au Pd avant d’aller encaisser
Francesco Cramer

ROME – Le thème du programme d’Annozero tombe vraiment bien, puisque ce dernier est centré sur Benoît XVI et sur les scandales de l’Eglise, vraiment bien pour se voir en martyr. Mais un martyr agressif, plein d’animosité, acide, parfois méchant. Avec tout le monde, sans exclure personne. Et surtout avec la gauche, avec Bersani, avec Zavoli, avec les représentants de la minorité au sein du Cda de RAI. Il frappe fort, Michele SaintOr, de plus en plus « Or » à cause de cette séparation consensuelle à coups de millions qu’il est sur le point de signer. On parle de 10 millions d’euros d’indemnité de départ, qu’il aurait pour se tirer. De quoi avoir les frissons, mais il ne faut surtout pas le dire car sinon on fait de la peine à saint Michele : « Ce sont mes oignons, mon indemnité est un fait personnel », tonne SaintOr, qui poursuit à coups de « furieux » et de « furax ». « Si on nous enlève le programme, les spectateurs sont furieux. Quand quelqu’un change, les gens sont furax ». Mais celui qui râle le plus, c’est lui. Il ouvre le feu sur Bruno Vespa aussi : « On prend des leçons de la part tout le monde, on en prend même de Bruno Vespa. Or, que Bruno Vespa puisse nous donner des leçons d’éthique et de contrats, lui qui est payé comme le plus récent des prix Oscar du meilleur acteur en premier rôle pour faire un programme en crise, alors ça, c’est vraiment trop… »

Il attaque « la RAI des partis, de droite et de gauche – il râle – de gauche, de gauche ! Ils n’ont jamais voulu prendre bonne note du fait qu’Annozero a fait des recettes, recettes que l’entreprise a employé pour faire d’autres programmes moins nobles ». Il porte même une estocade à son copain ( ?) Marco Travaglio, qui avait osé le décrire comme étant fatigué : « Je ne suis ni fatigué ni éprouvé ». Il accuse même Repubblica, Corriere, Stampa : « Je n’ai jamais baissé les bras. Même pas devant l’indifférence de son quotidien », dit-il, en se référant à Ezio Mauro [le directeur de Repubblica, ndr]. « Je peux vous regarder tous dans les yeux et vous demander quel journal, Repubblica ou le Corriere della Sera, se serait comporté comme nous l’avons fait : car nous avons diffusé le programme avec Patrizia D’Addario tout en ayant une mise en demeure du cabinet RAI, arrivée à la dernière minute ». Lui, il l’a fait : que donc personne n’ose lui faire la morale. […]

Michele le colérique n’a pas supporté qu’on ne se soit pas déchiré les vêtements pour le garder chez maman RAI : « Avant de parler de mon indemnité de départ, prononcez-vous sur Annozero : s’agit-il d’un programme embêtant ou d’une ressource précieuse ? Faut-il qu’un juge le dise, pour que je puisse le diffuser ? Qu’est-ce qu’en pense Bersani ?. Il se sent trahi par tout le monde, SaintOr, bien que ses poches soient pleines d’argent. Il porte un coup même aux gens de l’Italie des valeurs [le parti politique d’Antonio Di Pietro, ndr], qui ont osé critiquer la super-indemnité : « Il râlent eux aussi, des experts en opérations immobilières plus qu’en programmes télé », dit-il, en rappelant le patrimoine immobilier de Di Pietro. Il est furax, SaintOr : « Je suis rentré en RAI parce que vous, les spectateurs, vous avez mené une bataille. A quoi me serais-je attendu ? », se demande le présentateur-martyr, en évoquant la télé dont il rêve. « A ce que les Guzzanti, les Biagi, les Luttazzi, les Busi et les Morgan reviennent ». C’est-à-dire : « Raiperunanotte est ce dont je rêve. Avec Luttazzi (le type de la coprophagie et des monologues pleins d’allusions sexuelles) libre de s’exprimer dans toute sa force subversive ».

[…]

Il Giornale, 21 mai 2010. Traduit par Extraduzione.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s